• A+
  • A
  • A-

Coordonnées de contact

Site Ste-Elisabeth - Uccle
02-614 20 00
Site St-Michel - Etterbeek
02-614 30 00
Bella Vita Medical Center
02-614 42 00

Tableau 4

Text

Tableau 4: Que faut-t-il faire si quelqu’un est symptomatique ?
Existe-t-il un vaccin ou un traitement ? Existent-t-ils de recommandations diététiques ou autres suppléments efficaces contre l’infection COVID-19 ? 
 

Quoi faire si quelqu’un dans la famille est symptomatique ?
(ou si quelqu’un est asymptomatique, mais probablement infecté) [WP, NHS]

Vous devrez éviter:

  • Les personnes infectées, symptomatiques ou asymptomatiques, jusqu'à ce que leur test soit négatif.
  • les personnes asymptomatiques mais peut-être infectés (exposés à un cas positif), en respectant 14 jours de quarantaine  / test négatif
  • Les personnes légèrement symptomatiques (et le test n’a pas été effectué par les autorités sanitaires locales), pendant 14 jours et étant asymptomatique. (Demandez à votre médecin)

Si possible vous devez habiter dans des logements différents. Si ça n’est pas possible il faut éviter tout contact étroit. Vous devez éviter de partager le même lit (si possible), partager la nourriture et les ustensiles de cuisine (casseroles, verres, serviettes…) et tout autre objet sans les nettoyer correctement. Si possible éviter de partager les mêmes espaces (cuisine, salle de bain) et aériez régulièrement tous les espaces partagées. Si vous ne possédez pas d’une deuxième salle de bain ou WC, nettoyez la salle de bain partagée, en essuyant bien les surfaces que vous êtes supposé touché. Si vous partagez des espaces, respectez les distances !!! (2 mètres). Informez-lui de l’importance de l’auto-isolation pendant 14 jours. Il/elle ne doit pas secouer la linge sale, car cette action peut transmettre le virus dans l’air. Dans la machine à laver nous pouvons laver il/elle peut laver ses vêtements avec le reste de la famille. Eliminez régulièrement les ordures ménagères. Cette mesure peut varier si les personnes qui habitent dans le même logement ont été déjà infectées au moment des symptômes et/ou du diagnostic. 

Quoi faire si vous êtes symptomatique ?

IMPORTANT ! vous devez demander un avis médical rapidement si : fièvre (> de 38°C ou 100.3°F), dyspnée, douleur thoracique, confusion, couleur bleu de la face et des lèvres. Contactez immédiatement votre oncologue. [ACS, AECC, CCS,NCCN,PTO,WP]

NB : Si vous êtes en cours d’un traitement oncologique (chimiothérapie, radiothérapie, immunothérapie) et vous avez la fièvre, même en absence d’autres symptômes, contactez immédiatement votre oncologue. Vous pourriez avoir des effets secondaires liés à votre traitement qui nécessiteront un traitement adapté avec une éventuelle hospitalisation. Si une infection COVID-19 est suspectée vous auriez des examens spécifiques pour confirmation. 

Quoi faire si vous avez été en contact avec une personne infectée par le coronavirus et/ou vous êtes asymptomatique/légèrement symptomatique avec une suspicion ou une confirmation de COVID-19 ?  

La majorité des personnes avec une infections COVID-19, seront asymptomatiques ou eles auront une symptomatologie similaire à la grippe ordinaire or un rhume. [ACS, CCS, DGHO, AECC,MKOT,NCCN,ÖGHO,SEOM, SSMO,WP]

Action :

Si vous présentez une symptomatologie légère (fièvre, nez qui coule, toux seche légère, ou autres symptômes légers, contactez votre médecin par téléconsultation et restez à la maison !  

La visite aux Urgences doit être réservée pour les patients avec des symptômes sévères. 

Mesures simples à suivre si vous êtes symptomatiques: 

Couvrez votre nez et bouche, quand vous toussez ou éternuez. Utilisez un mouchoir et jetez-le immédiatement. Si vous n’avez pas de mouchoir jetable, toussez ou éternuez dans votre pli de coude. [ASCO, CCS,AIOM,MKOT,NCCN,PTRO, SBC, SEOM, SPO,SPRO,WP]

Quand vous êtes à la maison :SI vous êtes diagnostiqué avec une infection COVID-19 ou si vous êtes fortement suspect d’être infecté, vous devez rester strictement en quarantaine, et isolé de toute activité sociale jusqu’au rétablissement complet. C’est la mesure avec un impact majeur pour limiter la transmission de la maladie.  [SBC, NHS, WP]

  • Si vous êtes autonome ne nécessitant pas d’assistance, vous n’êtes pas âgé et vous n’avez pas de comorbidités sévères, mobilisez les membres de votre famille dans un autre logement, si possible.
  • Alternativement, vous pouvez rester chez-vous mais éviter de partager le même lit (si possible). Ne partagez pas la nourriture et les ustensiles de cuisine (casseroles, verres, serviettes…) et tout autre objet sans les nettoyer correctement. Si possible éviter de partager les mêmes espaces (cuisine, salle de bain) et aériez régulièrement tous les espaces partagées. Si vous ne possédez une deuxième salle de bain ou WC, nettoyez la salle de bain partagée en essuyant bien les surfaces que vous êtes supposé touché. Si vous partagez des espaces, respectez les distances !!! (2 mètres). Informez-lui de l’importance de l’auto-isolation pendant 14 jours. Il/elle ne doit pas secouer la linge sale, car cette action peut transmettre le virus dans l’air. Dans la machine à laver nous pouvons laver il/elle peut laver ses vêtements avec le reste de la famille. Eliminez régulièrement les ordures ménagères.  Cette mesure peut varier si les personnes qui habitent dans le même logement ont été déjà infectées au moment des symptômes et/ou du diagnostic. 

Existe-t-il un vaccin ou un traitement disponible contre l’infection COVID-19 ?

Vaccins : Il n’existe pas à ce jour des vaccins disponibles contre le COVID-19. [ASCO, AIOM,CCS, ACS,AECC, DGHO,MKOT,NCCN,ÖGHO,SSMO,WP]
Depuis Mars 2020, quelques vaccins contre le COVID-19 ont été testés sur des volontaires, participants aux essais cliniques. Toutefois le temps nécessaire estimé est de 12 mois avant qu’un vaccin soit disponible pour utilisation. [WP, ACS]
En attendant, les mesures comportementales restent la priorité, contre la transmission de la maladie.[WP]

Médicaments : Il n’existe pas encore de médicaments disponibles, pour les patients asymptomatiques ou avec une symptomatologie légère. Traitez comme pour la grippe ordinaire ou le rhum.

Comme la situation évolue rapidement, en cas d’infection sévère de COVID-19, vous serez informé par votre médecin si un traitement spécifique est nécessaire. (Demandez des informations à votre médecin par téléconsultation).Plusieurs nouveaux médicaments sont actuellement testés, en essais cliniques ; la plupart d’entre eux, utilisés pour l’infection sévère.  [ACS, ASCO, WP]
La chloroquine, un médicament utilisé pour le traitement de paludisme, a montré de résultats encourageants. Actuellement chloroquine est utilisée en plusieurs pays pour traiter les patients avec une infection sévère de COVID-19. Toutefois il n’existe pas d’essai randomisé disponible pour répondre clairement à son utilisation et son dosage pour le traitement de cette maladie. [ACS, DGHO,ÖGHO,SSMO, WP]

Existent-t-ils des médicaments spécifiques pour la prévention contre l’infection COVID-19 ?

A ce jour il n’y a pas de traitement spécifique recommandé pour la prévention de cette nouvelle infection de coronavirus.  [MKOT,WP]
Les antibiotiques sont seulement indiqués en cas d’infection bactérienne et ne sont pas utiles pour la prévention contre l’infection COVID-19.  [WP]

Existent-t-ils des recommandations diététiques ou autres suppléments, qui sont proposées par la médecine alternative, et qui montrent une efficacité contre l’infection COVID-19 ?  

Malgré quelque notion apparue sur le web, il n’existe pas d’indication solide que le régime alimentaire ou suppléments alimentaires (aliments, super aliments, infusions intraveineuses, vitamines, oligoéléments, acides aminés, antioxydants ou autres nutriments), peuvent aider contre l’infection COVID-19 en renforçant le système immunitaire. [WP, ASCO, CCS,NCCN,ACS, SBC,SBOC,]

Des conseils contre l’infection COVID-19, pour les briseurs de mythes public, ont été créés par l’OMS et sont accessibles sur internet.  
https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public/myth-busters

 

These guidelines were originally published on ECPC website, check here for updates: https://ecpc.org/covid-19-information/

The Author and the main coordinator: Dr. Davide Mauri, Assistant Professor of Oncology, University Hospital of Ioannina, Greece